Pour ne pas oublier

Répondre
Louis Leroux
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03
Localisation : Haute-Saône
Contact :

Pour ne pas oublier

Message par Louis Leroux » lun. 29 juin 2020 20:06

Je n'ai jamais eu bonne mémoire et l'age avançant, ça ne s'arrange pas.
Il est sans doute encore trop tôt pour chercher à nommer où nous nous trouvons actuellement !
Bien que nous soyons chacun(e) avec nos différences, quelque chose vient de se produire qui nous contraint à sonder notre humanité et nos motivations. Nous sommes obligés de partager cette contamination (atteint ou pas).
Quelque soient nos pensées, nos postures, nos discours, nos états d'âme, nous sommes là. Nous sommes de ce moment, de cette époque. Qu'allons nous faire? que faisons nous en ce moment? Qu'est-ce qui est en train de se passer qu'il ne faudrait, qu'il ne faudra pas oublier? Que nous devrions impérativement questionner!!!

Nous descendons, je suis intimement convaincu que nous avons commencé la descente (pour l'instant tout va bien:(
pour l'instant tout va bien:)
Allons-nous accompagner cette descente? Pour nous, pour nos proches. On voudra peut-être se montrer rassurant, mettre à l'abri, prendre soin, être à l'écoute... S’alléger, il faudra probablement s'alléger, se faire plus simple, plus modeste, moins prédateur.
Semaine 26-20:
Quoi d'important, quoi d'essentiel? "Les verts ont fait une avancée spectaculaire aux municipales Bon! je ne veux pas gâcher leur enthousiasme mais...
J'ai relu Smilla et l'amour de la neige, c'est toujours aussi bien et pendant ce temps je n'étais pas derrière un écran comme maintenant!!! et juste avant j'avais lu le gang de la clé à molette: pas politiquement correct mais jubilatoire. J'ai pas mal amitié avec des amis (es) et un peu tricoté avec des collapsos h.
Et vous????
Si vous n'avez pas d'idée, réfléchissez et ..agissez pour la semaine 27-20 (que ce soit pas toujours les mêmes qui fassent tout le boulot):
Avatar du membre
Muriel Calmel
Messages : 77
Enregistré le : ven. 1 nov. 2019 21:23
Localisation : Centre de la France

Re: Pour ne pas oublier

Message par Muriel Calmel » mar. 30 juin 2020 12:46

Eh bien moi j'suis pas passée aux élections et mon compagnon non plus ^^ mais c'est pas grave, le futur maire (qui est aussi l'ex-maire mais à l'époque on n'était pas encore là) a l'air très ouvert à tous les projets et les bonnes volontés, donc je suis assez optimiste pour la mise en place du jardin partagé que j'avais en tête (genre forêt comestible si je peux, si assez de gens sont partants, tout ça). Bref, ça va peut-être bouger bientôt à ce niveau-là...
Louis Leroux
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03
Localisation : Haute-Saône
Contact :

Re: Pour ne pas oublier

Message par Louis Leroux » dim. 5 juil. 2020 19:41

Chronique des anges hantés
Semaine 27-20
Faire de la place, faire du temps libre et heureux dans nos têtes, dans nos vies.
Trouver des interstices dans notre quotidien anxiotoutcequ'onveut. Y glisser un peu de descente, y loger un peu de résilience (il parait que c'est devenu un mot exaspérant déjà trop à la mode, sans blague), y pratiquer un peu de vivalité avec le vivant.... Arriver à grappiller sur ce quotidien dévorant.
Ne plus attendre, ne plus remettre à plus tard, trouver tout de suite un tout petit peu de temps qui alimente le changement même si je suis fatigué, surtout si je suis fatigué. Affronter cette fatigue qui nous cloue.
D’où vient que tellement de gens se sentent si chroniquement fatigués, en hémorragie de vitalité?
Trouver les chemins de paroles qui conduisent aux actions. Trop de bla bla partout, pour rien, pour remplir le vide, pour éviter le silence. Ou alors pour de l'écoute, pour entendre la détresse de l'autre, se rendre présent, disponible. Je veux pas moraliser, badiner c'est bien aussi, alléger, dédramatiser c'est important. C'est juste que là il faut s'y mettre, retrousser les manches et taper dans le tas, alors des paroles il en faut mais pas que.
Cette semaine j'ai gagné un peu de temps et fait de la place dans mon disque dur; J'ai encore moins consulté les médias que d'habitude. Je sais qu'on a un nouveau premier ministre mais je ne connais pas son nom et je m'en fout.
Comme ça a été un vrai choix (déteindre la radio) j'ai pu me poser la question: c'est quoi être informé pour moi? Je me sent tellement souvent salis et infecté par l'info fastfood, son contenu et la manière de la traiter.
J'ai visité une parcelle de champ ou poussent plus de quarante variétés de blé(le haut brionnais mutique, le poulette à épis blanc, le oska mesnaja, le rojo de sabato....) c'était émouvant et impressionnant. Jusque là ces variétés étaient juste reproduits de loin en loin par l'INRA. Aujourd'hui dans nos belles campagnes des paysans (nes) les resèment et vont petit à petit en essayer certains pour de la panification (en vrai c'est plus compliqué et c'est une sacré aventure qui recommence).
Une pianiste vient de s'installer pas loin de chez nous, j'aimerai tellement que ce soit le début de la grande migration...
Répondre