Des métiers à faire évoluer

Répondre
Louis Leroux
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03
Localisation : Haute-Saône
Contact :

Des métiers à faire évoluer

Message par Louis Leroux » lun. 2 déc. 2019 21:07

Je veux juste témoigner de mon vécu professionnel et des transformations que j’ai opéré progressivement pour tenter de me mettre en adéquation avec mes idées. Ce post fait écho à celui écrit il y a quelques jours sur Comment je travaille ? dans la rubrique nourriture terrestre
Une grande partie de ma vie professionnelle je l’ai passée à être maçon, sur des grands chantiers, chez des petits artisans, un peu partout en France (compagnonnage) sur de la construction neuve ou de la rénovation. Pendant très longtemps mon métier consistait à savoir bien monter des agglos, des briques, coffrer-couler du béton, faire des enduits, etc. Encadrant de chantiers d’insertion et chantiers de jeunes internationaux j’ai progressivement ouvert mon approche en incluant de nouveaux matériaux, de nouvelles techniques.
J’ai pris progressivement conscience de l’impact de la construction sur l’environnement en termes de captation de matières souvent non renouvelables, d’énergie grise dépensée, d’espaces naturels dévastés, de pollutions diverses occasionnées. Délaissant le ciment, les agglos, le béton, je me suis tourné vers des matériaux plus « nobles » : les chaux, les matériaux dits écologiques. Un peu plus raccord j’étais et je suis toujours très conscient que c’est insuffisant et qu’une marge de progression reste à accomplir.
Il y a quelques années alors que je m’étais installé artisan en maçonnerie de pierre j’ai réalisé ce qui devint une évidence et qui pourtant ne m’était pas apparu jusque là :idea: : j’intervenais le plus souvent sur du bâti ancien ou toute les pierres étaient maçonnées à la terre et toutes les « reprises » que je faisais étaient maçonnées au mortier chaux-sable. C’était inutile à la construction (pas plus solide) demandait des matériaux nouveaux, était plus couteux pour le client. Depuis, la terre m’a adoptée.
Un enjeu important pour l’avenir se joue sur les choix à faire pour la construction des maisons, des bâtiments en général. La logique « développement durable » pousse vers l’efficacité énergétique, la maison passive, la climatisation double flux, la gestion « intelligente » 2.0, la high-tech. Cette orientation me semble plus que jamais une aberration écologique et économique.
Des choix différents sont possibles, des alternatives existent et il y a le recul suffisant : L’habitat léger, les tiny houses, la construction paille, l’usage de la terre, de la pierre, les matériaux de récupération, etc sont autant d’atouts low-tech qui réduisent considérablement les coûts de constructions et l’impact environnemental.
Mais peut-être qu’en ce domaine nous sommes encore loin de l’effort à fournir : Les changements climatiques déjà en route avec des phénomènes extrêmes (tornades, pluies, températures) doivent dès maintenant nous alerter. A quel point nos constructions peuvent résister, comment nous protéger ? Les exemples sont là, de situations ingérables ou les constructions ne peuvent plus assurer leurs fonctions de base. Pouvons-nous nous satisfaire des directives du PLU ? (Plan Local d’Urbanisme) :twisted:
Avatar du membre
moulino51
Messages : 97
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 08:08
Localisation : Région de Reims

Re: Des métiers à faire évoluer

Message par moulino51 » mar. 3 déc. 2019 13:18

Bonjour Louis,

Dans les constructions neuve par ici, on vois encore énormément de constructions en "parpaings", et très peu de "mono-murs".
Toujours dans notre région, je ne connais pas de réalisations en paille, terre paille ou de constructions BBC, dans les métiers du bâtiment c'est comme dans l'agriculture intensive, il y a une énorme inertie face au changement.
Il manque les savoirs faire, perdus même ici alors que beaucoup de constructions étaient en "Carreaux de terre".

Un point ou je suis moins d'accord avec toi, c'est sur les "Tailles nids a housses" qui sont très a la mode actuellement chez certains riches bobos. :lol:
Ce type de construction n'est pas adapté a une famille, et est hors de prix.

Pour des jeunes qui veulent s’installer dans notre région, le prix des terrains a bâtir est exorbitant (dans les 150 € du m2)
Les maisons anciennes sont également beaucoup trop chères car le cout de rénovation est important.
Ou alors faire comme nous avons fait en faisant tout nous même.

Vraiment très compliqué la construction écologique.

"On ne vient pas de nulle part et serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !"
Louis Leroux
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03
Localisation : Haute-Saône
Contact :

Re: Des métiers à faire évoluer

Message par Louis Leroux » mar. 3 déc. 2019 20:11

Par ici les choses sont en train de bouger, tu trouves sur le bon c. des maisons pour 15 000€ (non je n'ai pas oublié un zéro) avec souvent un petit bout de terrain pour faire un pote à Gé :lol:
J'ai un copain menuisier qui se lance dans la construction de tiny et il a pour objectif de les faire les moins chères possible mais comme dans tout il y a du monde pour jouer sur l'effet de mode. Tu trouves maintenant des yourtes qui coûte aussi cher qu'une maison. Et oui bien sur dans une tiny t'es plutôt à l'étroit. Bon! mais il y a plein de gens qui payent tous les mois un loyer très cher pour être à l'étroit.
Notre maison-paille ossature bois en autoconstruction nous est revenue à 50 000€ pour 180m2

A part ça mon poste était plutôt pour donner envie à d'autres de témoigner sur comment leur métier a évolué et peux évolué au regard de l'effondrement en cours!!!
Avatar du membre
moulino51
Messages : 97
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 08:08
Localisation : Région de Reims

Re: Des métiers à faire évoluer

Message par moulino51 » mer. 4 déc. 2019 09:49

Bonjour Louis,
un petit bout de terrain pour faire un pote à Gé
Ici, c'est madame Gé qui gère le pote a Gé :lol:
Pas cher dis donc par chez toi :D
[Pense a renseigner ta localisation dans ton profil utilisateur, elle apparaitra sous ton avatar, comme ici a gauche <<<<<<<<<< ]
Notre maison-paille ossature bois en autoconstruction nous est revenue à 50 000€ pour 180m2
180 m2 ça me parle :wink:
Si tu as quelques photos pour illustrer :?:

Comment sera demain :?: Dés qu'on y réfléchis, on en a une petite idée, et les besoins vitaux seront toujours la : se loger, se chauffer, s'alimenter, se vêtir.


"On ne vient pas de nulle part et serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !"
Louis Leroux
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03
Localisation : Haute-Saône
Contact :

Re: Des métiers à faire évoluer

Message par Louis Leroux » mer. 4 déc. 2019 20:54

Bonjour Gé
on a construit sous un hangar agricole (ce qui facilite bien les choses au moment de la pose des bottes de paille) La serre climatique devant la maison qui permet le démarrage des semis en février
P1090001.JPG
P1090001.JPG (3.12 Mio) Vu 9 fois
d'autres photos sur le site
Avatar du membre
moulino51
Messages : 97
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 08:08
Localisation : Région de Reims

Des métiers à faire évoluer

Message par moulino51 » mer. 4 déc. 2019 23:04

Bonsoir Louis,

Hé bien dis donc, chez toi c'est un peu comme chez moi, a la différence que nous avons construit dans un ancien atelier d'usine de fabrication de remorques agricoles (BBB)
Nous sommes également partis d'une enveloppe existante pour faire tout l'intérieur.
Les murs existaient donc, mais la toiture en amiante a été remplacée par du bac acier isolé (plaques sandwich)

Partir d'un hangar agricole est une excellente idée car la charpente et la couverture sont des posts importants dans une construction.
Dans la maison et par respect du lieu, nous avons conservées au mieux les charpentes métalliques en tour Eiffel, j'adore. :D


"On ne vient pas de nulle part et serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !"
Avatar du membre
Muriel Calmel
Messages : 40
Enregistré le : ven. 1 nov. 2019 21:23
Localisation : Centre de la France

Re: Des métiers à faire évoluer

Message par Muriel Calmel » jeu. 5 déc. 2019 13:24

ça devient un fil sur l'auto/éco-construction du coup ;)

Nous on a tapé dans la rénovation, on a acheté une ferme avec beaucoup de bâtiments, une ancienne maison, une plus récente des années 40 dans laquelle on s'est installés et qu'on retape petit à petit (isolation liège et ouate de cellulose, enduits chaux/lin ou argile, etc), une toute petite maison qui commençait à prendre sévèrement la flotte, + des étables, un hangar qu'on vient de finir de réparer et des pièces par-ci par-là... Ça ne sera jamais fini mais c'est pas grave ;)
Question terrain, 6ha à l'achat, presque 14 maintenant et peut-être 21 d'ici qq mois. 1 pré de 2200 m2 autour de la maison transformé en potager/jardin-forêt/verger avec poules et moutons, le reste pour nos gros animaux.

Avant ça j'avais fait dans la construction d'un habitat groupé à 2 familles, maison bois en grande partie. Y a eu beaucoup beaucoup beaucoup de galères avec certaines entreprises et j'avoue que j'en suis ressortie en me disant plus jamais ça. :mrgreen:
Répondre