Les déliés

Répondre
Louis Leroux
Messages :128
Enregistré le :jeu. 20 juin 2019 22:03
Localisation :Haute-Saône
Contact :
Les déliés

Message par Louis Leroux » sam. 12 déc. 2020 23:00

Voilà un livre que j'ai lu grâce à Yggdrasil, qu'ils soient remerciés. Et sans ce conseil je n'aurai peut-être pas persévéré dans sa lecture... et ça aurait été dommage.
En général, avant le sujet d'un livre, je suis d'abord sensible à son style, son écriture et là je n'accrochais pas trop. Des termes un peu trop actuels voir branchés, une manière descriptive qui me "heurtait". Bon, bref c'était pas très bien parti... et puis petit à petit je me suis laissé embarquer par l'histoire et plus encore par les portes qu'elle entrouvre. L'histoire est résolument optimiste (c'est pas gagné mais normalement à la fin on devrait s'en sortir, donc très collapso heureuse :lol: ) néanmoins questionnant. De très bonnes trouvailles qui mériteraient pour certaines d'être reprisent dans la "vraie vie".
Les déliés de Sandrine Roudaut:

Cinq femmes convergent un midi Place de la République à Paris. De cette rencontre naît une utopie. Elles décident de s’affranchir des pires pronostics et de perturber le récit ambiant, en élaborant un plan de résistance citoyenne, poétique et politique.

Des routes marocaines à Saint Malo, en passant par la Mongolie, Les Déliés nous fait voyager dans un futur proche avec grâce et intensité, un monde lumineux où certes rien n’est gagné, mais où tout est encore possible.

En protégeant les mots, en imaginant l’inimaginable, des hommes, des femmes s’affranchissent doucement de leurs chaînes modernes pour tenter de renverser point par point l’immuable, un système mortifère.

Au gré des évènements, des doutes et des stratégies, le lecteur est embarqué dans une aventure foisonnante où se croisent cyniques, conciliants, radicaux, lobbys et une troublante Intelligence Artificielle dénommée ZIA.

Les déliés est l’histoire d’un monde qui bascule, où chaque personnage a sa partition à jouer, sans qu’elle soit écrite à l’avance..
Louis Leroux
Répondre