Lecture Drawdown

Répondre
EmyLee
Messages : 9
Enregistré le : lun. 13 août 2018 13:16

Lecture Drawdown

Message par EmyLee » lun. 13 août 2018 21:38

Bonjour, je suis en pleine lecture de « Drawdown - comment inverser le cours du réchauffement planétaire »  de Paul Hawken. Est-ce que certains l’ont lu et avez-vous un avis à partager à ce sujet?
MikiLaMalice
Messages : 1
Enregistré le : mar. 14 août 2018 10:33

Re: Lecture Drawdown

Message par MikiLaMalice » mar. 14 août 2018 10:44

réduire notre consommation est un curseur, bien sur. Mais pas grand monde ne parle d'un reboisement massif, il faudrait qu'il se fasse partout. Une étude lu il y a quelques mois disait que si, en France, nous plantions 35 milliard d'arbres supplémentaire, cela suffirait a absorber tout le CO2 produit dans l'année dans le pays. Un autre curseur extrêmement efficace dans les captage naturel du CO2, c'est le plancton de nos océans, que nous tuons à petit feu avec toute la chimie que nous utilisons, et dont une grande partie fini en mer, asphyxiant ou tuant le plancton à très grande échelle. Sans jouer sur ces 2 curseurs, et en continuant à déboiser et à polluer la mer, on aura beau réduire notre consommation, le CO2 dans l'atmosphère y restera! Mais voila, à la COP21, personne n'en a parlé... les lobbies du bois et de la chimie y veillent...
EmyLee
Messages : 9
Enregistré le : lun. 13 août 2018 13:16

Re: Lecture Drawdown

Message par EmyLee » dim. 19 août 2018 11:09

Les pistes du boisement, de la restauration des forêts tempérées, forêts tropicales, du sylvopastoralisme, de l’agroforesterie,... sont bien listées dans les 80 solutions présentées du livre.
Pour le plancton, les solutions indiquées sont plus celles qui impactent les modes de production (et donc pollution liée), je suppose que cette répercution en « bout de chaîne » a été intégrée dans l’évaluation de réduction de CO2 qu’ils indiquent.
DavidThorens
Messages : 2
Enregistré le : mer. 3 oct. 2018 20:11

Re: Lecture Drawdown

Message par DavidThorens » mer. 3 oct. 2018 20:19

Je suis encore dedans.
Mais... comment dire ?
J'éprouve un certain malaise face à ce catalogue de mesures. Bien sûr, plein de trucs très concrets, mais finalement que l'on connait souvent déjà. Voire quelques sacrées surprises dans le classement (par exemple les gaz de nos frigidaires...). Tout ça, c'est très bien. Voir top en termes de quantification (encore que je ne comprenne pas toujours la méthodologie adoptée pour ces chiffres...
Mais aussi l'impression d'une approche radicalement différente que j'ai envie d'attribuer à la "culture" de ses auteurs. Je ne peux pas exactement dire pourquoi, mais il y a quelque chose pour moi qui sonne faux. Très "américain " ?
Peut-être une approche qui me semble faire la part trop belle aux technologies de pointe qui, on le sait tous, ne seront accessibles qu'aux riches.
Bon, voilà, ce n'est pas très constructif mais ce sont mes impressions du moment.
Répondre