Définition de la Collapsologie

Répondre
Christophe V
Administrateur du site
Messages : 34
Enregistré le : dim. 12 août 2018 18:50
Localisation : Savoie

Définition de la Collapsologie

Message par Christophe V » dim. 12 août 2018 21:22

La collapsologie est l’étude de l’effondrement de la civilisation industrielle et de ce qui pourrait lui succéder. Développée par Pablo Servigne et Raphaël Stevens dans leur essai "Comment tout peut s’effondrer : Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes" publié en 2015, la collapsologie se présente comme une exercice transdisciplinaire faisant intervenir l’écologie, l’économie, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, la biophysique, la biogéographie, l’agriculture, la démographie, la politique, la géopolitique, l’archéologie, l’histoire, la futurologie, la santé, le droit. Cette approche systémique s’appuie sur les deux modes cognitifs que sont la raison et l’intuition, ainsi que sur des travaux scientifiques reconnus, tels que le rapport Meadows de 1972, les études « A safe operating space for humanity » et « Approaching a state shift in Earth’s biosphere » publiées dans Nature en 2009 et 2012, ou encore l’article « The trajectory of the Anthropocene: The Great Acceleration » publié en 2015 dans la revue scientifique The Anthropocene Review.
Jerrykan Alkan
Messages : 8
Enregistré le : lun. 3 sept. 2018 20:04

Re: Définition de la Collapsologie

Message par Jerrykan Alkan » sam. 20 oct. 2018 12:14

Salut,

pour ceux qui veulent aller plus loin dans la définition de la collapsologie, je me permets de vous joindre un document. Il s'agit d'un dossier bibliographique qui essaye de synthétiser ce qu'est la collapsologie. Je l'ai réalisé dans le cadre de mes études.

Bonne lecture !
Fichiers joints
Collapsologie - Dossier UE Ecologie Politique.pdf
(964.08 Kio) Téléchargé 60 fois
Avatar du membre
Shinra
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 17 janv. 2019 13:27

Re: Définition de la Collapsologie

Message par Shinra » jeu. 7 févr. 2019 10:36

merci pour le partage

Dans l'ouvrage, je vois que
" Le collapsologue n’est pas plus un survivaliste : il entrevoie le post-effondrement non pas comme une société individualiste et sauvage mais comme de nouvelles communautés solidaires basées sur des flux résilients."

mais n'est-ce pas un peu réducteur cette vision du survivalisme? car pas mal de posts ou de blog survivalistes parlent de "protéger" la famille et/ou les proches, est-ce de l'individualisme?

Ou à l'inverse, dois-je devenir survivaliste si les premiers maillons du réseau sont un peu loin? :twisted:
-----------------------------------------------------
ici mon compte Mastodon "généraliste" et ici mon compte mastodon "politique"

quant à celui-ci c'est le compte Diaspora*
Avatar du membre
moulino51
Messages : 56
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 08:08
Localisation : Région de Reims

Re: Définition de la Collapsologie

Message par moulino51 » jeu. 14 févr. 2019 15:24

Shinra a écrit :
jeu. 7 févr. 2019 10:36
mais n'est-ce pas un peu réducteur cette vision du survivalisme? car pas mal de posts ou de blog survivalistes parlent de "protéger" la famille et/ou les proches, est-ce de l'individualisme?
Qu'on qualifie la protection de ses proches ou de sa famille comme de l'individualisme n'est pas choquant, la structure familiale étant certainement la plus soudée et stable, mais rien n'empèche a cette communauté de s’élargir.
Les survivalistes et Preppers ont une vision d'un effondrement "brutal" alors qu'en collapso la chose serait bien plus "lissée"
Et pour ma part, je verrais plutôt la collapso comme une renaissance, avec un effondrement assez lent permettant a l'humain de puiser dans ses ressources de créativité pour que la transition soit bien plus supportable.



"On ne vient pas de nulle part et serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !"
Avatar du membre
Shinra
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 17 janv. 2019 13:27

Re: Définition de la Collapsologie

Message par Shinra » jeu. 14 févr. 2019 23:28

ok

et dans un autre sens, une personne avec qui j'ai échangé dernièrement me disait que finalement elle se sentait aussi survivaliste car pour elle, le but, c'est de survivre, donc s'adapter, apprendre, se préparer… mais la dimension du réseau "local" était vraiment la différence

une autre manière de voir les choses
-----------------------------------------------------
ici mon compte Mastodon "généraliste" et ici mon compte mastodon "politique"

quant à celui-ci c'est le compte Diaspora*
Louis Leroux
Messages : 2
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03

Re: Définition de la Collapsologie

Message par Louis Leroux » ven. 5 juil. 2019 21:29

Pour ma part je ne cherche pas à faire une démarcation claire entre survivalisme et collapsologie.
Ça ne me paraît pas stupide d’avoir un minimum de stratégie dans sa tête et de comportements de précautions vis-à-vis d’un éventuel effondrement brutal. Il me semble qu’une partie non négligeable du survivalisme va dans ce sens. Après bien sur chacun le décline avec qui il est : ses peurs, sa vision du monde, son système de croyance, etc. Mais bien sur cette posture, ces précaution s, on peut espérer qu’elles ne deviennent pas la norme à long terme.
Outre d’apporter une approche rigoureuse et multidisciplinaire, la Collapsologie nous incite à travailler matériellement, intellectuellement, psychologiquement et spirituellement aux conditions d’un futur qui ne soit pas que de la survie.
Ce que je trouve intéressant là, c’est l’indispensable ouverture à la complexité : la nécessité flippante de penser concrètement à notre sécurité et celle de nos proches en même temps que l’injonction à aller vers l’autre et vers le monde. Se chercher un lieu qui puisse répondre à nos besoins vitaux en même temps que sérieusement s’interroger sur le pourquoi de nos trajectoires de vie. Incitation à faire le deuil et opportunité incroyable de passer à une autre vie !!!
Et alors la collapso heureuse, c’est la cerise sur le gâteau ?
J’ai vraiment envie d’y croire : il y a suffisamment de choses dont on se débarrassera avec bonheur pour avoir une bonne amorce. Mais il s’agit peut-être et avant tout d’une (r)évolution dans nos têtes et nos âmes et là il faut lâcher prise…
Répondre