L'anartiste en Haute-Saône

Répondre
Louis Leroux
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03

L'anartiste en Haute-Saône

Message par Louis Leroux » jeu. 4 juil. 2019 21:29

Bonjour à tous,
Je suis Louis, artisan en maçonnerie de pierre, ma femme Hélène est maraîchère et nous avons deux enfants. Après avoir pas mal vadrouillé un peu partout en France, nous avons décidé de nous installer en Haute-Saône (t’as voulu voir Vesoul !) ça fait maintenant 10 ans.
L’effondrement de la biodiversité, nous la voyons ! le changement climatique, il est là : l’an passé nous avons passé pratiquement 5 mois sans pluie : du jamais vu ici.
Nous vivons et avons choisi de vivre dans un environnement ultra rural, 13 habitants au km2. Tu réfléchis à deux fois avant de te fâcher avec quelqu’un!!!
Très lentement nous cherchons avec quelques autres à structurer des actions et réflexions collectives. Nous avons créé un site ou localement nous pouvons nous prêter des outils (et des toiles de tentes, des véhicules, des casseroles…) http://lappeldespioches.com/
Le « bar collapso de l’anartiste » devrait officieusement ouvrir ses portes le temps d’un premier soir dans un mois…. Avec prêt de livres petits concerts de temps en temps…
Dans un rayon de 5 ou 6km il y a des paysans boulangers, une brasserie, une coopérative fromagère, des producteurs divers et variés, tous en « bio »
Je sais pour visiter d’autres lieux, que tout un mouvement est en train d’émerger et ça fait un bien fou, néanmoins le sentiment d’isolement est encore très fort et je mets un peu d’espoir dans ce forum pour créer des connexions. FB ne me tente absolument pas même si je sais qu’un groupe régional existe !!! Je suis donc preneur de contacts mail ou tel de collapsos Bourgone Franhe-Comté.
Je fais partie de ceux qui pensent qu’il est déjà trop tard pour pas mal de choses mais que ça ne doit pas nous démobiliser et nous donner une quelconque excuse pour ne pas agir. Je vis avec le sentiment d’une urgence et d’un besoin de structurer du lien social, de la mise en réseau, de la solidarité. Fin de ce mois, j’organise une rencontre qui s’intitulera : dans 10 ans je suis qui ? je suis ou ? je fais quoi ? ça n’a pas grande prétention, simplement l’envie de réunir un petit groupe de gens autour à la fois d’échanges d’idées et de réalisations pratiques, prendre une semaine pour échanger sur ce qui vient vers nous et comment créer de la résilience.

Je serais vraiment partant pour échanger avec des gens qui s’interrogent sur faire le grand saut de « aller vivre à la campagne », c’est quoi les conditions, les enjeux, les risques.
Avatar du membre
moulino51
Messages : 60
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 08:08
Localisation : Région de Reims

Re: L'anartiste en Haute-Saône

Message par moulino51 » lun. 15 juil. 2019 17:45

Bonjour Louis,

Sois le bienvenu sur ce forum
J'ai la même opinion sur FB mais malheureusement quasiment incontournable :oops:

Vraiment bien vu ton projet participatif d'échange de matériel ;)

Bien trop loin de chez toi dommage.


"On ne vient pas de nulle part et serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !"
Avatar du membre
Shinra
Messages : 27
Enregistré le : jeu. 17 janv. 2019 13:27

Re: L'anartiste en Haute-Saône

Message par Shinra » lun. 19 août 2019 18:57

hello et bienvenue

le mois est écoulé… alors? qu'est-ce que ça a donné :) ? Pour le sentiment d'isolement, je pense pouvoir comprendre, vivant sensiblement la même chose par ici (le Cantal)

Courage à vous… et n'hésite pas à faire signe
-----------------------------------------------------
ici mon compte Mastodon "généraliste" et ici mon compte mastodon "politique"

quant à celui-ci c'est le compte Diaspora*
Louis Leroux
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 20 juin 2019 22:03

Re: L'anartiste en Haute-Saône

Message par Louis Leroux » jeu. 22 août 2019 20:10

Merci pour ton message Shinra
Peu nombreux mais de vrais moments de partage. Personnellement j'ai été très intéressé par un échange autour de la disparition probable d'internet et des conditions d'un "internet basic" (possible, pas possible...). On a profité des temps "manuels" des après-midi pour préparer l'ouverture officieuse du bar associatif qui s'est déroulé le samedi soir. 120 personnes au rendez-vous, donc bien au-delà de nos espérances les plus folles.
Répondre